las des douceurs, en-traînée, tu te femme de mauvaise vie…

Mon rebours des intentions, t’agrippe, tu le savais..
Le temps s’apprête à mettre une fin, à cette passade.
Girouette d’esquives.
Tu minaudes, l’indomptable ferrée.
Souminatrice en amourette. Trônant à peu près, en dirigeante d’orgueil.
Si lascive pourtant.
Ma main tendue se dresse, repousse d’intimes limites, insoumises.
Impalpable à plier même, piaffant ta superbe, En ma descente intérieure, aux miroirs de mes peurs, je me décide, plongeant en eaux sombres.
Dans ton trouble, et dans l’ombre. À l’appel, implorant, mon regard sans entrave : Accepte, mon amour ce soir, mon envie de te quitter…
Air dense à-pesant. Tes chaînes traînent, rechignent à la pression. Je suis las des douceurs, en-traînée, tu te femme de mauvaise vie, eaux caverneuses d’odeurs métalliques, mouillant à même le sol.
Le temps glisse comme mon ombre sur toi, laissant ton présent, construisant ton futur.
Mes doigts te recroquevillent à n’en plus Pouvoir, jugulant ton chemin, abandonnant ta bouche ‘happeuse’, avide de sucer les maux impardonnables de ce Pouvoir.
Les bulles éclatent sans compter, tes commissures adipeuses Fortes d’asservir les mots, asservies maintenant.
De l’air en capsule.
Sans un cri, sans un son même. Au souffle près.
J’articule sans un bruit, imprimant à ta joue livide, l’écarlate. Ma marque.
Ta souffrance, je suis ton roi par mon sceau.
En pleine fleur, à peine la peau. Peine lorsque je te trône.
Petite pute soumise. A ma guise, à ma disposition.. .
Parloire
las des douceurs, en-traînée, tu te femme de mauvaise vie... 397f04982a0f114b42d27acaec7c2609_1024

Laisser un commentaire

You must be logged in to post a comment.

Henrydelanoche |
Ma nouvelle vie aux pieds d... |
Lesangesdechues |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Rencontrextreme
| Hommesexy
| The method that is simple f...