Soumise, j’ai longtemps cherché

Soumise,

 

J’ai longtemps cherché pourquoi.

 

Rentrer une notion d’attachement

 

puis plonger dans ton corps agité,

 

laisser sombrer mon âme …

 

Dominer à l’attache est aisé.

 

Faiblesse orgueilleuse, zone confortable,

 

mépris du respect à la démesure du contraste.

 

La grande claque tombe sur les préjugés, 

 

le Titan ramasse conscient et lamine

 

l’innocence sans candeur de ton âme.

 

Réanimer par à coups, ´défibriler’ l’onde sublime

 

des vibrations compulsives..

 

Ton corps s’arqueboute aux limites contraignantes.

 

Restes ouverte: j’exprime !

 

.

 

Plaies acqueuses suintantes, filantes,

 

plaisir paradoxal d’une dimension bipolaire.

 

Les cris tapent à mes oreilles

 

qui restent sourdes à l’écoute;

 

mes dents retroussent mes lèvres en ce rictus

 

qu’un plaisir viscéral et crépusculaire anime.

 

Je prends, et donc …. tu donnes.

 

Corps défendant, défendu, interdit,

 

Tout m’appartient jusqu’à tes tréfonds.

 

Craches tes rage et supplications ,

 

Tu as mon oreille attentive, 

 

l’échine contractée d’un désir pervers.

 

.

 

Les cris cèdent place en râles,

 

l’histerie prends le pas et puis..

 

perte sublime, abandonnant ton contrôle.

 

Le tien. Pseudo-Soumise. Je prends.

 

Re-Serrer l’emprise, resserrer le lien.

 

Débat toi, arrache enragée, possédée

 

les démons qui me parlent. Et m’emmènent.

 

Le mal en mâle, m’entraîne, déchaîné sur Toi.

 

Soumise au choix, bien loin Linsoumise.

 

Ici chienne docile règne dans l’effroi 

 

Paradoxe d’insoumise…

 

.

 

Pendant que ton corps se débat 

 

Protégeons toi contre toi,

 

Tu te ferais mal, pas si normal.

 

Combat pénible et dérisoire

 

Les fluides prêts à sortir 

 

Je vais te laisser y réfléchir

 

La prochaine fois tu pourras t’abandonner

 

Tu n’auras plus de levier, a me soumettre.

 

.

 

Parloire

Soumise, j'ai longtemps cherché

Une Réponse à “Soumise, j’ai longtemps cherché”

  1. monbdsm13 dit :

    Vous mettez en mots l’harmonie de nos danses
    vous exprimez ce qui fait feu en vous et allume en moi, émoi troublant d’un abandon consenti involontaire …
    Cherchez le paradoxe, il est partout…
    Trouvez la contradiction, elle est tout et son contraire
    Touchez le point sensible et assumez! Rébellion de la belle contre son lion…
    Où m’emmenez vous?
    Je n’ose le deviner…
    Nul doute en endroit divin… le ciel et la terre seraient ils en désordre ?
    Au bord du précipice vous jouez l’équilibriste …
    De l’ombre ou de la Lumière choisirez vous de nous écarquiller ?
    Pupilles ou membres écartelés…
    Au tréfonds de nous mêmes nos âmes dansent, jouissent et se réjouissent…
    La lutte est sans merci, et sonnera le glas… Linsoumise au Parloire en connait déjà la fin … il inquisite encore L’inquisiteur violeur !
    Il prendra ce qu’elle ne voudra pas.
    Elle donnera ce qu’elle ne voulait pas.
    Elle lui a vendu son âme…
    Un corps à vendre, il achètera.
    La foudre passe et elle trépasse, il grogne, elle se répand…
    Le ciel et la terre sont de nouveau en ordre, le paradis sur terre elle l’a vu… et ils s’y sont promenés…
    Surtout ne lui lâchez pas la main, elle se perdrait…

    Linsoumise

Laisser un commentaire

You must be logged in to post a comment.

Henrydelanoche |
Ma nouvelle vie aux pieds d... |
Lesangesdechues |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Rencontrextreme
| Hommesexy
| The method that is simple f...