Pour ou contre l’épicurisme ?

Pour ou contre l’épicurisme?

 

.

 

Je cherche l’apologie d’une philosophie invitant à profiter des bonheurs naturels accessibles et immédiats, là où Horace et Epicure placent au « présent » que nous perdons souvent de vue, occupés que nous sommes à fantasmer et poursuivre un bonheur futur hypothétique.

 

Carpe Diem / cueille le jour (Épicure). 

 
 

Hic et nunc / ici et maintenant (Horace).

 
 

In medias res / au cœur des choses (Horace).

 
 

Encore une fois, je me met à plonger en elle pour trouver de quel présent je suis..

 

.

 

Qu’en est il de penser que épicurisme est le pendant naturel de ma Soumise? Que dans ses attitudes et postures existent de grande similitudes relevant des anomalies du lobe frontal. Epicure et Horace verraient ils en cette heureuse patiente frontale la « surfemme » ayant réussit a mettre en pratique leur apologie des bonheurs immédiats?

 

.

 

Le lobe frontal représente un tiers du volume du cerveau, il est le lobe de la liberté. Et si la « Soumission » de ma Soumise etait une sorte d’anomalie bénigne frontale, sorte de procrastination frontale, impliquant une difficulté de sex-traire de l’ici et maintenant c’est à dire que, par exemple, mise devant mon sexe, ma soumise saliverait et le prendrait, même si elle n’en a pas envie. Elle serait alors dans un comportement dit d’utilisation, cad que toute situation qui invite à un comportement donné serait vécu comme un ordre implacable. Ma soumise se soumettrait au dictat des contingences immédiat, à la tyrannie du présent. Cela impliquerait une désinhibition, car ma soumise frontale, enfermée dans l’ici et maintenant, laissée à elle même, serait apathique cad incapable de générer un comportement spontané… Tragiquement enfermé dans le present, d’une certaine maniere au coeur des choses et ne pouvant s’empêcher de cueillir les jours, cette obéissance aux contingences immédiats accentuant cette perte de permanence de l’objet, ne relevant d’aucun effort, d’aucun apprentissage philosophique, seulement à sa soumission résultant de cette hipposolicitation du lobe frontal.

 

.

 

Car à l’inverse mon lobe frontal sein, lui, permet de me projeter notament hors de l’ici et maintenant. capable d’inhiber des comportements et capable d’imaginer et créer un monde qui n’existe pas encore. Attitude résultant d’un choix volontaire et non pas d’un comportement reflex incontournable. Mettant une formidable capacité a nous extraire du présent immédiat, jouir de l’immédiateté en plein présent et pleine lucidité sans tomber sous le joug du présent… ma capacité à vivre le quotidien, projeté dans notre futur.. Intellectuellement différent, ma pensée globale s’articule sur des mécanismes de grande complexité pour une simplicité de résultat, vivant au présent avec plusieurs coups d’avance, gardant mes émotions, domestiquées, les laissant s’exprimer qd il le faut. Mettant au travers des situations rencontrées beaucoup d’énergie à généraliser des solutions simplificatrices assez complexes. Saisissant les concepts, les phénomènes pas spontanément évidents, imaginant, créant de manière incompréhensible afin d’anticiper, me permettant de prédire les conséquences qui vraisemblablement se produiront. Quelque soit le sujet, le modèle de développement et de croissance et, par là-même, la tendance générale deviennent alors une ligne de conduite à infléchir ou prédire et, par certaines actions, d’influencer cette tendance par des actions ici et maintenant , transparentes pour les autres, pour ma Soumise frontale notamment. Le présent devient, alors, notre théâtre du futur!

 

.

 

Cherchant à voir les choses telles qu’elles sont, au travers de celui que je suis, pour ou contre l’epicurisme , il sagit d’une mise en pratique de lobe frontaux particulièrement affutés. Il semble…

 

Continuons mon insoumise frontale, quand le mystere est trop impressionnant, il Vous est difficile de désobéir aux contingences immédiat, « in médias res ».. ainsi, moins vous avez une compréhension d’une situation, plus vous êtes dirigés vers des solutions sans risques, et moins vous êtes capable de gérer des problemes inhabituels, que je gère pour vous, « hic et nunc », vous laissant protégée d’un seul risque connu: demain. Rassurez vous mon Insoumise, ce qu’on sait avec la fin de la journée, c’est que demain, tout recommence. Alors « Carpe diem »..

 

.

 

Continuez d’exercer le culte de votre choix, occupez le présent, je m’occupe de l’avenir en alter ego.

 

.

 

Parloire

Pour ou contre l'épicurisme ? 3442d53e837c73ff7565c4f382946335_1024

2 Réponses à “Pour ou contre l’épicurisme ?”

  1. monbdsm13 dit :

    Maître des Lys
    Raphaël Enthoven sortez de ce corps..
    Merci parloire de cette réflexion philosophique remarquablement bien construite.. Ainsi et évidemment délicieuse à la lecture..
    (avec Mes hommages pour Linsoumise)

  2. monbdsm13 dit :

    parloire
    Merci Maître des Lys, le temps de battre des cils et ce post disparaîtra au profit de l’ici et maintenant

Laisser un commentaire

You must be logged in to post a comment.

Henrydelanoche |
Ma nouvelle vie aux pieds d... |
Lesangesdechues |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Rencontrextreme
| Hommesexy
| The method that is simple f...