Une rotation

8 Juillet Deux milles 17, vingt 3 heures, la belle s’avance..

 

Rupture consentie de ma schizophrénie en ce soir,

 

Mon chevalier blanc accompagne émerveillé 

 

Ta princesse élaborée sex-traire dignement du carrosse 

 

Mon conquérant crépusculaire, lui…

 

Dissèque et détaille les fondamentaux qu’il tiraille.

 

L’ombre passe sur ma conscience

 

Tu arrives ici sans candeur, tes sens à l’écoute..

 

belle et sexuelle, chevalier pâle tire au gris

 

ta croupe féline ondule, désarmant l’homme en blanc

 

2 sourires conscients manipulants des fils obscurs

 

Les âmes sourdes tambourinent en silence..

 

Observateurs érotiques raffinés de nos bestialités 

 

Tu: Exposant, l’objet pulsionnel , tu t’animes…

 

Je: Exposer l’objet des pulsions que tu animes, 

 

Évidence obsessionnelle péremptoire :

 

Assieds-toi ici, « princesse »..

 

Ce mot à la douceur d’une invitation 

 

Et l’invitation inacceptable d’un piège galant

 

In refusable.. qui se referme len-te-ment..

 

les mots s’arrêtent et buttent en boule

 

Les maux commencent élégants..

 

Le stimulis réactionnel impose 

 

les lèvres humides sex-priment

 

L’homme en Noir impulse impassible,

 

cris étouffés emplissant l’espace ,

 

dænse et crue 

 

Le temps semble avoir trouvé sa place ce soir,

 

L’écho vibre des ondulations fréquentes

 

Observateur patient, hein Soumise ?

 

Tu tétanises, et mon rictus apprécie..

Une rotation  aff80a323306dfabb71e8f598fae471b_1024
 
 
 

Laisser un commentaire

You must be logged in to post a comment.

Henrydelanoche |
Ma nouvelle vie aux pieds d... |
Lesangesdechues |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Rencontrextreme
| Hommesexy
| The method that is simple f...