Parfois on regarde les choses…

Il y a là la peinture
ses pinceaux, l’envergure
Qui illustrent son élan
Il y a ici son écriture
Ses dessins et son allure
Quand il marche juste devant

Il y a là les morsures
Fermées les serrures
Comme envolés les sentiments
Il y a ici les griffures
Prendre la bonne posture,
mon inertie, et ses mouvements

Il y a là les mystères
Mes silences en arrière
Qui luttent contre le temps
Il y a ici son écriture
Ses dessins et votre allure
Quand vous avancez juste devant

Il y a là nos murmures
Nos soupirs, l’aventure
Comme emmêlés nos sentiments
Il y a toujours la peinture
vos pinceaux, vos ratures
Qui illustrent vos sentiments

Parfois on regarde les choses
Telles qu’elles sont
En se demandant pourquoi

Parfois, on les regarde
Telles qu’elles pourraient être
En se disant pourquoi pas

4 Réponses à “Parfois on regarde les choses…”

  1. monbdsm13 dit :

    Donnez à vos mots toutes l’opportunité à saisir,
    l’hymne d’un pourquoi pas, fredonné sur le chemin de nos vies mêlées..
    Mes mains pressent mes cuisses, impatientes de pouvoir s’ouvrir fixes et faces à vous. Vous Ressentir plonger votre visage et puis votre abandon.. au delà d’aimer simplement.

    Parloire

  2. monbdsm13 dit :

    Il y a là le temps qui passe…
    Si l’on prenait le temps?
    Mais oui… prenons le ce temps

    Il y a ici le temps qui s’égraine
    Mais vivons cet élan
    Et faites de moi une reine.

    Linsoumise

  3. monbdsm13 dit :

    Une brève histoire de temps
    où nous occupons tout l’espace.
    J’appelle d’un bout à l’autre
    de la France nos paroles éloignées,
    où vos mots sonnent à mes oreilles
    dans un élan de Liberté.
    dans cet espace de temps,
    Ici encore, je te le Dis:
    J’écris ton nom L’Insoumise
    je cris ton nom ma reine.

    Parloire

  4. parloire dit :

    « [...]
    Parfois on regarde les choses
    Telles qu’elles sont
    En se demandant pourquoi

    Parfois, on les regarde
    Telles qu’elles pourraient être
    En se disant pourquoi pas »

    paroles prophétiques, presque, éclairées pour le moins.
    Je regarde les choses, un mois faisant.. relativisant:
    comment passer de ce pourquoi? à ce pourquoi pas..
    et je me suis dit: pourquoi pas…

    Force est d’acceptations, et de m’ouvrir au présent,
    veiller à l’avenir, projetant ce qu’il « pourrait être »
    en me disant pourquoi pas. Ecarter les doutes, Entreprendre
    les mouvements, les actions, et transformer, ce futur en futur présent.

    Je suis monté d’un cran. Changé d’état, comprenant plus avant,
    qu’alors, mon lâcher prise, nous transporterait tellement plus avant.
    Vous m’accompagniez Soumise, tellement loin durant,
    qu’un nouveau lâcher prise, nous demande maintenant plus de temps.
    Mener la transe, bousculer vos sens, Exulter ma présence, libérer mon démon..

    Alors, gisante et absente, rassembler votre enveloppe, la nimber de douceur
    attirer votre conscience à revenir dans mes bras, vous éveillant a moi.
    traversée d’émotions, intenses et bouleversantes, vous appelez alors
    d’un besoin profond, à fusionner mon corps et vous couler en mon sein.

    Et je me suis dit: pourquoi pas… prenant expérience, etant fort de cela.
    Et je me suis dit: pourquoi pas… n’étant plus au pourquoi.
    et je me suis dit: pourquoi pas… et je vous tends la main.

    Dernière publication sur Parloire : Aux-portes-Unités

Laisser un commentaire

You must be logged in to post a comment.

Henrydelanoche |
Ma nouvelle vie aux pieds d... |
Lesangesdechues |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Rencontrextreme
| Hommesexy
| The method that is simple f...